Pages internes
Kit d'analyse : les légionelles dans le collimateur

Écrit par ELODIE VANIER , le 06 mars 2017

Analyse de l'eau | Soyez le premier à commenter cet article...

Kit d'analyse : les légionelles dans le collimateur

Les bactéries appelées légionelles sont responsables de près de 1 200 cas de légionellose (infection pulmonaire) chaque année.Une maladie dont les symptômes s’apparentent à la grippe et qui touche généralement les plus vulnérables (personnes âgées ou malades). Souvent sans conséquences graves, elle peut néanmoins, dans quelques cas plus rares, être fatale. Dans le milieu domestique, les bactéries peuvent se développer à l’abri de réseaux d’eau chaude sanitaire. L’analyse bactériologique fait partie des dispositifs de prévention recommandés

La prévention du risque légionelle

Présentes dans certains milieux naturels, les légionelles peuvent aussi proliférer dans les dispositifs artificiels. Plusieurs installations du milieu domestique sont concernées par ce risque : salles de douche, cuisines, climatisations, bains à remous… Les autorités sanitaires invitent à la vigilance et précisent les conditions du développement des bactéries.

Les facteurs de risque de légionellose

La température de l’eau chaude sanitaire, entre 25 et 45°, est une condition nécessaire à la formation de légionelles, qui se développent de manière optimale dans une eau à 37°.  D’autres facteurs de risque sont évoqués : on constate souvent leur apparition en présence de zones de stagnation, mais aussi de traces de tartre et de métaux (fer, zinc) dans les canalisations. Le caoutchouc est parfois incriminé. La présence de certains matériaux, mais le plus souvent la mauvaise conception et un entretien insuffisant des réseaux domestiques contribuent donc à leur apparition. La maîtrise de la température est la première recommandation formulée par les autorités sanitaires. Les fabricants de systèmes d’accumulation d’eau chaude se font le relais de cette préconisation et conseillent un pic de température quotidien à 60°. Plus compliqué et plus coûteux, il peut être nécessaire de revoir une partie des canalisations, pour supprimer les zones de stagnation et les parties entartrées ou corrodées. Avant d’engager de tels frais, un diagnostic légionelle permet d’évaluer la réalité du risque.

Comment réaliser son analyse légionelle ?

Notre kit d’analyse d’eau spécial légionelle vous permet d’opérer en toute autonomie, c’est-à-dire de réaliser les prélèvements vous-mêmes, avant de les confier à un laboratoire agréé : Flashlab, implanté à Longjumeau (91). Ce kit est conçu pour répondre à la demande des particuliers : souplesse, indépendance et maîtrise des coûts pour les opérations préalables à l’analyse. Mais il apporte aussi la garantie d’un examen professionnel. La notice détaille l’opération d’échantillonnage, décisive pour la fiabilité des résultats : volume à prélever et manipulation de l’échantillon avant son conditionnement, à l’abri dans un carton d’emballage isotherme. Un bon d’envoi Chronopost vous assure ensuite son acheminement vers le laboratoire.

L’analyse légionelle est-elle obligatoire ?

Les établissements recevant du public (ERP), les résidences de tourisme et campings, mais aussi les spas et piscines publiques font face à une législation rigoureuse en matière de prévention du risque légionellose. La fréquence pour une analyse légionelle réalisée par un laboratoire agréé est fixée à une fois par an depuis février 2010. Concernant les bâtiments d’habitation et les locaux de travail, aucune règle n’est entrée en vigueur concernant l’analyse régulière de l’eau, mais des mesures sur l’installation et le réglage des systèmes de production et de distribution de l’eau chaude sanitaire sont imposées. Dans le panel des diagnostics immobiliers, les prélèvements concernant la légionelle sont donc facultatifs pour les particuliers. Ils n’en demeurent pas moins conseillés, surtout dans les cas de remise en service du réseau après une période de vacances prolongées, ou lorsque des doutes subsistent sur la qualité des installations.

Un mot sur l'auteur

Autres articles de l'auteur
ELODIE VANIER
ELODIE VANIER

Rendre le diagnostic immobilier clair et facile c’est le défi quotidien du service communication d’Allodiagnostic ! Pour cela, nous travaillons constamment sur l’amélioration de notre service client, la lisibilité de nos rapports de diagnostics et vous proposons chaque semaine des articles liés aux actualités. Amiante, DPE, loi Carrez, surface habitable, électricité, plomb, ERNMT, gaz, termites… Suivez-nous ici et sur les réseaux sociaux pour devenir un fin connaisseur du diagnostic immobilier.

Kit d’analyse « Plomb dans l’eau » : évaluez votre exposition au risque

Kit d’analyse « Plomb dans l’eau » : évaluez votre...

Écrit par ELODIE VANIER ,  le 17 février 2017

Plomb / Analyse de l'eau | Soyez le premier à commenter cet article...

S’il a tendance à progressivement reculer, sous l’effet de nouvelles mesures sanitaires, la problématique du plomb dans l’eau reste un point...

Lire la suite
Diagnostic plomb dans l’eau : votre santé est en jeu !

Diagnostic plomb dans l’eau : votre santé est en j...

Écrit par ELODIE VANIER ,  le 24 janvier 2017

Plomb / Immobilier / Analyse de l'eau | Soyez le premier à commenter cet article...

Pour lutter contre le plomb dans l’eau et protéger votre entourage, la réalisation d’un diagnostic plomb dans l’eau est fortement recommandé...

Lire la suite
DIAGNOSTIC PLOMB DANS L’EAU : UN FRANCAIS SUR DEUX SOUHAITE EN SAVOIR PLUS SUR LES ENJEUX SANITAIRES LIES A SA PLOMBERIE

DIAGNOSTIC PLOMB DANS L’EAU : UN FRANCAIS SUR DEUX...

Écrit par ELODIE VANIER ,  le 25 mars 2014

Plomb / Immobilier / Analyse de l'eau | Soyez le premier à commenter cet article...

Le Diagnostic Plomb dans l’eau permet de contrôler la qualité de l’eau potable de votre logement. Selon l’enquête réalisée par le Centre du ...

Lire la suite

Soyez le premier à commenter cet article...

Laisser un commentaire

Pour rafraichir le captcha cliquez dessus.

Newsletter

Suivez-nous !

Articles les plus lus

Bénéficiez de 5€ de réduction avec le code DIAG