Pages internes
Dispositif Pinel : ce qui va changer en 2018

GAUCHARD Jérémy Écrit par GAUCHARD Jérémy , le 10 janvier 2018

Informations légales / Immobilier | Soyez le premier à commenter cet article...

Dispositif Pinel : ce qui va changer en 2018

Le dispositif Pinel largement plébiscité par les investisseurs ces dernières années est reconduit pendant 4 ans mais subit quelques remaniements. Cette loi permettant aux particuliers qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif de réduire considérablement leurs impôts sur 6, 9 ou 12 ans, a encore de beaux jours devant elle.

Selon le sondage Ifop de juin 2017 du spécialiste de l’investissement locatif, Idéal-investisseur, un salaire mensuel net de 2.500€ suffit pour investir avec le dispositif Pinel. C’est donc un investissement très accessible. 

Des conditions d’application identiques pour 2018

Le dispositif Pinel 2018 conservera son fort pouvoir de défiscalisation, l’investisseur pourra ainsi continuer à réduire ses impôts jusqu’à un montant de 63 000€ en achetant un bien neuf. Le principal changement de 2018 est le zonage qui se réduit aux zones « tendues » mais la plupart des critères d’éligibilité à la réduction d’impôt resteront intacts :

  • Choisir un bien neuf ou avec des travaux de rénovation (à condition de respecter les nouvelles normes énergétiques) éligible à la loi Pinel
  • Location obligatoire du bien pour une durée minimale de 6 ans. A noter également que les loyers de ce dispositif sont plafonnés
  • Possibilité de loger un membre de sa famille
  • Les avantages fiscaux en loi Pinel 2018 s’appliquent sur un prix d’achat total de 300.000€, soit un montant maximum par m² de 5.500€

Une reconduction du dispositif sur les zones « tendues »

Le dispositif Pinel, qui a le vent en poupe ces dernières années, devait disparaitre fin décembre 2017 mais a été reconduit pour 4 années consécutives suite aux réformes de l’immoblier du président Macron. La demande locative étant très forte, l’état a décidé conserver ce dispositif en se focalisant sur les zones dites « tendues » (où la demande locative excède fortement l’offre).

Cette mesure répond à une demande évidente d’accès au logement dans ces fameuses zones. Elle permet ainsi de favoriser l’investissement locatif dans ces

Voici les zones concernées : A, Abis et B1. En détail :

  • Zone Abis : Paris et 76 communes des Yvelines, du Val d’Oise, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine
  • Zone A : Commune de Paris, la partie française de la commune genevoise, la Côte d’Azur et certaines communes où les loyers et les prix des logements sont très élevés
  • Zone B1 : Certaines grandes communes où les loyers et le prix des logements sont élevés soit une partie de la grande couronne parisienne non située en zone A ou Abis, quelques villes chères et les départements d’Outre-Mer

 

De nombreuses zones périphériques exclues du dispositif en 2018

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, souhaite recentrer le dispositif Pinel et donc exclure Les zones où l’immobilier est plutôt calme c’est-à-dire les zones B2 et C. Si la zone B2 bénéficie d’une transition plus souple et se voit exclue du dispositif au 1er Janvier 2019, la zone C qui compte plus de 30.000 communes sera exclue dès janvier 2018.

Il est toutefois recommandé de se focaliser sur les zones tendues pour privilégier un investissement locatif réussi.

Comment refinancer un bien immobilier en 2024 ?

Comment refinancer un bien immobilier en 2024 ?

Le 07 juin 2024

En 2024, le refinancement immobilier permet à des propriétaires de débloquer des liquidités grâce à leur bien immobilier malgré la remontée ...

Lire la suite
Assurance habitation en colocation : fonctionnement et responsabilités

Assurance habitation en colocation : fonctionnemen...

Le 13 mai 2024

La colocation, un choix de vie de plus en plus prisé, connaît une popularité croissante, notamment parmi les étudiants, avec 58% d'entre eux...

Lire la suite
Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoires pour une vente en viager ?

Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoire...

Le 29 février 2024

Dans le cadre d'une vente en viager, la réalisation de diagnostics immobiliers spécifiques est une étape incontournable pour garantir la séc...

Lire la suite

Soyez le premier à commenter cet article...

Laisser un commentaire

Pour rafraichir le captcha cliquez dessus.

Newsletter

Suivez-nous !

Bénéficiez de 5€ de réduction avec le code DIAG