Pages internes
Surveillance de la qualité de l’air intérieur : notre santé est en jeu !

Écrit par ELODIE VANIER , le 09 mai 2017

Informations légales / Allodiagnostic | 1 Commentaire

Surveillance de la qualité de l’air intérieur : notre santé est en jeu !

La surveillance de la qualité de l’air : une prise de conscience récente

Longuement ignorés, les enjeux de la qualité de l’air intérieur sont de plus en plus pris en compte par les autorités. Les constats dressés par le « monde scientifique » sont en effet alarmants. Selon la dernière enquête de la revue "science of the total environment", la pollution de l’air intérieur tue chaque année 4,3 millions de personnes dans le monde, soit 600.000 décès de plus que ceux engendrés par la pollution d’air extérieur.

Contamination de l’air intérieur

Nos foyers, bureaux, bâtiments de manière générale contiennent de nombreuses sources de polluants. La dernière étude de l’observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) révélait que nos lieux de vie seraient contaminés par au moins 30 substances chimiques différentes. Ces polluants peuvent émaner de plusieurs sources différentes ; produits d’entretien, appareils de chauffage, matériaux de construction, matériels utilisés pour des activités : feutres, encres, colles, peintures…

Les enfants, première cible de cette pollution

Ce danger invisible est préjudiciable pour la santé de tous mais plus particulièrement pour celle des enfants qui passent près de 90% de leurs temps dans des lieux clos (logement, transport, crèche ou école…) et dont l’organisme est plus sensible à ces polluants.

Une mauvaise qualité de l’air peut favoriser sur cette population l’émergence de symptômes tels qu’une irritation des yeux, de la gorge, du nez, de la peau, des maux de tête, de la fatigue, des vertiges ou encore de l’asthme.

A contrario, une bonne qualité de l’air aurait quant à elle un effet positif sur l’apprentissage en cours des écoliers.

Un nouveau dispositif réglementaire pour la surveillance de la Qualité de l’air intérieur (QAI) dans les ERPs

Depuis son premier dispositif initié en 2010, le ministère des affaires sociales et de la santé, par la voie réglementaire, a posé l’obligation de surveiller périodiquement la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant du public (ERP) et accueillant des populations sensibles ou exposées sur de longues périodes, comme les crèches, les écoles maternelles et primaires (obligation réglementaire avant le 1er Janvier 2018). Sont également concernés, les établissements d’accueils de loisirs, les établissements sanitaires et sociaux, les établissements pénitentiaires et les piscines.

Après plusieurs évolutions, le dernier dispositif réglementaire (Décret n°2015-1926) du 30 décembre 2015) offrent désormais plusieurs solutions pour la mise en conformité des ERPs et la protection des personnes :

D’une part :

  • l’évaluation des moyens d’aération de l’établissement

D’autre part :

  • soit la mise en œuvre d’un programme d’actions de prévention de la qualité de l’air intérieur, conformément au guide du Ministère;
  • soit, en l’absence de mise en œuvre d’un programme d’actions de prévention, des campagnes de mesure de la qualité de l’air intérieur, tous les 7 ans, par des organismes accrédités.

 

Rappel du périmètre du nouveau dispositif réglementaire (Décret n°2015-1926) de la surveillance de la qualité de l’air :

  • Avant le 1er Janvier 2018, pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de 6 ans, les crèches écoles maternelles et primaires.
  • Avant le 1er Janvier 2020, pour les accueils de loisirs et les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du second degré
  • Avant le 1er Janvier 2023 pour les autres établissements

 

L’importance de la surveillance en temps réel

Dans sa dernière étude, l’observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) rappelait la nécessité d’aérer chaque pièce au moins 10 minutes par jour. Toutefois, la ventilation permet seulement la dilution des polluants, mais n’agit pas sur les sources de pollutions, pour autant nécessaire pour les éliminer.

Pour rendre notre air plus sain, la surveillance en temps réel de différentes mesures (Formaldéhyde – Benzène – CO2- Perchloréthylène…) est donc déterminante afin de comprendre « quand » et « où » les valeurs sont dangereuses et ainsi identifier les sources de pollution.

Pourquoi choisir un professionnel ?

Pour les collectivités devant se mettre en conformité avec la réglementation, nous leurs conseillons de sous-traiter leurs campagnes de mesures à un organisme spécialisé. En plus d’être la solution la plus économique, ne nécessitant aucun investissement, c’est aussi le choix de la fiabilité et de la qualité.

La réglementation impose une surveillance de la qualité de l’air. Les différentes options de mise en conformité avec la réglementation sont confuses et imposent quasi systématiquement le recours à la mesure. En effet, effectuer des mesures des différents paramètres est essentiel.

Nous remarquons « l’insuffisance » des kits d’analyse existants :

  • Mesures du formaldéhyde et du benzène seuls
  • Problèmes de fiabilité, les kits donnent une valeur moyenne ne permettant pas la détection des pics dangereux
  • Besoins de formation qu’ils nécessitent

Il est bon de rappeler que l’objectif premier de ces mesures est bien l’évaluation du risque pour les enfants, il est préférable que cette évaluation soit réalisée par des personnes formées et surtout indépendantes.

Conseil malin

Evitez l’auto-évaluation de la qualité de l’air de vos établissements scolaires.

 

Un mot sur l'auteur

Autres articles de l'auteur
ELODIE VANIER
ELODIE VANIER

Rendre le diagnostic immobilier clair et facile c’est le défi quotidien du service communication d’Allodiagnostic ! Pour cela, nous travaillons constamment sur l’amélioration de notre service client, la lisibilité de nos rapports de diagnostics et vous proposons chaque semaine des articles liés aux actualités. Amiante, DPE, loi Carrez, surface habitable, électricité, plomb, ERNMT, gaz, termites… Suivez-nous ici et sur les réseaux sociaux pour devenir un fin connaisseur du diagnostic immobilier.

Qualité de l’air dans les crèches et les écoles - Allodiagnostic s'associe à Ispira

Qualité de l’air dans les crèches et les écoles - ...

Écrit par ELODIE VANIER ,  le 12 juillet 2017

Allodiagnostic | Soyez le premier à commenter cet article...

Qualité de l’air dans les crèches et les écoles – Allodiagnostic et le spécialiste de la qualité de l’air ISPIRA s’associent pour mieux acco...

Lire la suite
Infographie : Dossier spécial Amiante

Infographie : Dossier spécial Amiante

Écrit par ELODIE VANIER ,  le 06 avril 2017

Amiante / Allodiagnostic | Soyez le premier à commenter cet article...

Pour contribuer à la prise de conscience santé, le service communication d’Allodiagnostic a réalisé une infographie sur l’amiante afin d’ale...

Lire la suite
Futsal : l'équipe de l'agence Allodiagnostic Lyon défie votre agence immobilière

Futsal : l'équipe de l'agence Allodiagnostic Lyon ...

Écrit par ELODIE VANIER ,  le 22 février 2017

Allodiagnostic | Soyez le premier à commenter cet article...

Relevez le défi et remportez un diagnostic immobilier !

Lire la suite
Commentaires (1)

PETRIQUE Olivier

15 mai 2017

Article extrêmement pertinent...
Tout est parfaitement résumé et le "conseil malin" est particulièrement judicieux ...
Merci pour cette analyse critique de la régementation

Répondre

Laisser un commentaire

Pour rafraichir le captcha cliquez dessus.

Newsletter

Suivez-nous !

Articles les plus lus

Bénéficiez de 5€ de réduction avec le code DIAG