Coronavirus (COVID-19), nous continuons de vous accompagner !

La santé et la sécurité de nos clients et celles de nos collaborateurs ont toujours été notre priorité, et d’autant plus dans ce contexte de pandémie. Pour cette raison, nous avons mis en place un plan de continuité d’activité et une procédure d’intervention permettant d’agir dans des conditions sanitaires optimales (en savoir plus ici). La prise de rendez-vous devient ainsi disponible sous ces conditions.

Nous vous remercions de votre compréhension. Prenez soin de vous !

Pages internes
Comment choisir un bon syndic de copropriété ?

Écrit par ELODIE VANIER , le 07 juin 2022

Soyez le premier à commenter cet article...

Comment choisir un bon syndic de copropriété ?

Le syndic est un acteur indispensable dans une copropriété. Véritable gestionnaire des affaires administratives et financières de l'établissement, il en assure également la cohésion entre tous et la pérennité. Découvrez l'utilité d'un bon syndic de copropriété et les critères à considérer pour trouver le bon.

Qu'est-ce qu'un syndic de copropriété ?

Acteur incontournable de la copropriété, le syndic est un poste de plus en plus recherché par les copropriétaires. Découvrons de plus près de quoi il s'agit.

Définition, rôle et missions du syndic de propriété

Professionnel ou non, le syndic de copropriété est un commis élu ou désigné par les copropriétaires. Il assure essentiellement la bonne gestion de la copropriété et est garant de l'exécution des décisions des copropriétaires. Devant les tribunaux, il est leur représentant légal. Il est également important de faire la nuance entre le syndic, le syndicat et le conseil de copropriété. Le syndicat des copropriétaires est l'organe propriétaire de l'immeuble ou du bien en copropriété. C'est en réalité l'entité juridique décisionnelle de la copropriété. Le conseil de copropriété, quant à lui, est formé d'une poignée de copropriétaires désignés par le syndicat.

Les missions du syndic de copropriété sont diverses et variées. Pour commencer, il s'assure que les dispositions du règlement de l'immeuble sont respectées par tous dans la copropriété. De façon concrète, il s'occupe de la conservation de l'immeuble et de la gestion des copropriétaires. Il veille aussi à la gestion comptable et financière de l'établissement. Le syndic établit le budget prévisionnel qu'il soumet au vote à l'assemblée générale des copropriétaires. Il procède également à l'appel des provisions. Le syndic de copropriété est également tenu de conserver les archives du syndicat des copropriétaires.

Enfin, il doit souscrire une police d'assurance contre les risques de responsabilité civile dont le syndicat des copropriétaires est responsable. Tout syndic, professionnel ou non, doit avoir une parfaite connaissance de la loi du 10 juillet 1965. C'est cet arsenal juridique qui régit les copropriétés.

Différents modèles, obligations et responsabilités du syndic de copropriété

Élu pour un mandat de 3 ans renouvelables, le syndic de copropriété peut être identifié sous quatre grands types :

  • syndic professionnel rémunéré,
  • syndic bénévole ou volontaire,
  • syndic coopératif,
  • syndic en ligne.

Le contrat du syndic doit préciser le mandat, les modalités de rémunération et les conditions d'exécution de la mission. En matière d'obligations et de devoirs, le syndic de copropriété doit respecter un certain nombre de directives. Dans un premier temps, il a l'obligation de gérer convenablement les finances de la copropriété. À cet effet, ce gestionnaire établit le budget prévisionnel de l'établissement, les comptes du syndicat et leurs annexes. Toutes ces données sont ensuite soumises au vote des copropriétaires. Ce dernier doit également ouvrir un compte bancaire au nom du syndicat. C'est ce dernier qui recevra toutes les sommes reçues pour leur compte.

Dans un second temps, ce gestionnaire se charge du volet administratif de la copropriété. En cela, le syndic effectue et met à jour le récapitulatif de copropriété. Il s'agit concrètement de la liste de tous les propriétaires avec leur indication personnelle. Il exécute ensuite le règlement de copropriété et les décisions de l'assemblée. À cet effet, il a l'obligation de rester dans les limites du budget voté. Cet employé a enfin le devoir de gérer les archives du syndicat.

Quels critères considérer pour bien choisir son syndic de copropriété ?

Choisir un syndic de copropriété peut s'avérer très difficile, surtout lorsque l'on ne maîtrise pas les bons critères de sélection. Afin de vous aider à bien choisir le syndic adapté à vos besoins, voici quelques paramètres à considérer.

Choisissez un syndic réactif, attentif et disponible

Un gestionnaire dédié à la copropriété doit posséder certaines qualités comme la réactivité, l'écoute, le dynamisme et la patience. En raison des nombreuses obligations qui lui incombent, ce dernier se doit d'être dynamique et de bonne moralité. Pour vous assurer que votre futur employé possède ces qualités, renseignez-vous auprès de ses anciens employeurs. Vous pouvez également visiter ses comptes sociaux pour recenser les commentaires qui vous seront utiles dans le choix définitif.

Lors du choix, assurez-vous également de sa disponibilité pour l'accomplissement des tâches qui lui seront confiées. Par exemple, le syndicat de copropriété doit vérifier le nombre de copropriétés que gère le candidat au poste de syndic. Une autre astuce est de choisir un syndic dont la résidence se situe non loin de votre immeuble. Un bon syndic doit être en mesure de satisfaire les attentes des copropriétaires, mais également d'anticiper les problèmes.

Préférez un gestionnaire qui se sert d'outils digitaux

Un autre critère pour choisir un bon syndic est d'opter pour un agent orienté vers la gestion digitale. Ce dernier doit en effet se servir d'applications numériques pour la gestion de la paperasse. Un gestionnaire qui s'appuie sur un extranet efficace est capable de diffuser les informations de manière rapide et précise. De nos jours, certains outils comme le logiciel de gestion d'entreprise du bâtiment permettent de gérer facilement certaines tâches chronophages. Grâce à ces canaux, ce dernier envoie facilement tous les documents concernant la gestion et l'administration de l'immeuble au syndicat de copropriété.

Il peut par exemple envoyer des convocations en ligne ou des procès-verbaux d'assemblée générale par mail. Dans le même temps, ces logiciels sont d'une grande utilité dans l'archivage des documents comptables, des factures, des contrats… Un syndic qui travaille avec ces outils digitaux prouve qu'il est transparent et donc digne de confiance. En définitive, lors du choix de votre syndic, demandez-lui s'il utilise l'extranet dans son travail.

Ciblez les syndics qui proposent des services supplémentaires

Pour maximiser vos chances de tomber sur un bon syndic, vous pouvez miser sur ceux qui proposent des prestations bonus. Pour se démarquer de la concurrence, certains gestionnaires proposent en effet à leurs clients des suppléments de services. Généralement utiles et répondant aux besoins des copropriétaires, ces services peuvent être de toutes sortes. Par exemple, il peut s'agir d'un service de baby-sitter, de surveillance d'animaux ou d'une prestation de conciergerie. Certains proposent également des services de gardiennage.

Ces services sont généralement proposés aux copropriétaires en fonction de leurs besoins et de leur environnement. Si le plus grand nombre y trouve son compte, ce type de prestation peut s'avérer très pertinent et intéressant. Pour vous aider dans votre choix, il existe plusieurs plateformes affichant les informations sur les syndics de copropriété. Vous y trouverez par exemple les services proposés, les honoraires ainsi que le tarif de prestation. Réaliser un comparatif entre plusieurs syndics pour dénicher celui qui présente le meilleur rapport qualité-prix.

Optez pour un syndic avec des années d'expérience

Outre les critères développés précédemment, il est important de jeter un coup d'œil sur leur degré d'expérience. Comparer l'ancienneté dans le métier de plusieurs candidats constitue, en effet, un excellent moyen de tomber sur un bon syndic. En général, un expert avec 3 ans de pratique est plus rassurant qu'un amateur ayant quelques mois d'expérience. Toutefois, selon la taille de l'établissement, le choix du type de syndic peut varier. S'il s'agit d'une petite copropriété par exemple, plusieurs solutions sont envisageables. Premièrement, vous pouvez avoir recours à l'option du syndic coopératif. À ce niveau, plusieurs copropriétaires se chargeront ensemble de la gestion et de l'administration de l'immeuble. D'autre part, vous pouvez faire le choix de la facilité en optant pour un syndic en ligne. Contrairement au syndic classique, ce dernier coûte moins cher.

Un mot sur l'auteur

Autres articles de l'auteur
ELODIE VANIER
ELODIE VANIER

Rendre le diagnostic immobilier clair et facile c’est le défi quotidien du service communication d’Allodiagnostic ! Pour cela, nous travaillons constamment sur l’amélioration de notre service client, la lisibilité de nos rapports de diagnostics et vous proposons chaque semaine des articles liés aux actualités. Amiante, DPE, loi Carrez, surface habitable, électricité, plomb, ERNMT, gaz, termites… Suivez-nous ici et sur les réseaux sociaux pour devenir un fin connaisseur du diagnostic immobilier.

Soyez le premier à commenter cet article...

Laisser un commentaire

Pour rafraichir le captcha cliquez dessus.

Newsletter

Suivez-nous !

Articles les plus lus

Bénéficiez de 5€ de réduction avec le code DIAG