Coronavirus (COVID-19), nous continuons de vous accompagner !

La santé et la sécurité de nos clients et celles de nos collaborateurs ont toujours été notre priorité, et d’autant plus dans ce contexte de pandémie. Pour cette raison, nous avons mis en place un plan de continuité d’activité et une procédure d’intervention permettant d’agir dans des conditions sanitaires optimales (en savoir plus ici). La prise de rendez-vous devient ainsi disponible sous ces conditions.

Nous vous remercions de votre compréhension. Prenez soin de vous !

Pages internes
Rémy DELMOTTE, nouveau directeur des systèmes d'informations

Écrit par ELODIE VANIER , le 27 février 2020

Soyez le premier à commenter cet article...

Rémy DELMOTTE, nouveau directeur des systèmes d'informations

Bonjour Rémy, bienvenue dans l’équipe !

Bonjour Xavier et merci.

Tout le monde ne te connait pas encore mais je doute que quelqu’un soit passé à côté des premières évolutions que tu as apporté comme la disparition des indispensables !

[rire] oui et ce n’est pas fini, d’ailleurs ils n’ont pas disparu, l’accès se fait via l’application microsoft teams maintenant.

Tu nous as rejoint en janvier comme Directeur des systèmes d’informations, après quelques années passées chez Lactalis, une structure légèrement plus importante que la nôtre.

Oui je suis passé d’une structure de 80 000 salariés à une structure de 350 personnes, j’ai changé de dimension mais c’est aussi tout l’intérêt de ce nouveau challenge.

ADX et Lactalis sont tous les deux basés en Mayenne, tu en es aussi originaire ?

Non du tout, je suis originaire du nord de la France mais avec un père gendarme, j’ai pas mal voyagé. D’ailleurs j’ai passé mon bac en Corse et fait mes études à Saint Quentin En Yvelines.

Etudes dans l’informatique je suppose.

Oui, j’ai fait une école d’ingénieur et je me suis spécialisé dans la modélisation et les processus logiciel. A l’époque de ma première embauche, ce qui m’avait attiré, c’était la multitude de sujets que l’on était amené à explorer dans le domaine des flux. Je n’étais pas cantonné à un langage de programmation en particulier, il fallait comprendre comment fonctionnaient les différentes applications pour pouvoir en gérer les interactions.

Donc tu as fait tes études en région parisienne, comment es-tu arrivé en Mayenne ?

Mon premier job était en région parisienne aussi chez Unilog, une société de service informatique. Cette dernière fut racheté successivement par Logica en 2005 puis par CGI en 2012. Je faisais partie d’une équipe spécialisée dans les plateformes d’échanges.

Les plateformes d’échanges ? C’est-à-dire ?

Les entreprises ont une multitude d’applications qui doivent interagir les unes avec les autres, en fonction de la taille de l’entreprise on peut parfois en compter plusieurs centaines. Des développements sont réalisés régulièrement pour gérer les flux mais pas forcément dans les mêmes langages ni avec la même qualité. D’ailleurs les projets ne sont pas forcément menés par les mêmes équipes, certains collaborateurs quittent l’entreprise et les informations se perdent. On se retrouve dans une jungle qui est impossible de faire évoluer ou alors à des coûts énormes. La plateforme d’échanges vient donner une structure à tout ça et permet de faire évoluer les projets plus simplement en centralisant tout.

D’accord, tu es resté combien de temps chez Unilog / Logica / CGI ?

3 ans à Paris avant de demander une mutation interne pour Lille où je suis resté 7 ans.

Toujours sur les plateformes d’échanges ?

Oui, on bossait pour Auchan et AG2R La Mondiale avec qui ça s’est très bien passé. En fait c’est l’évolution des besoins de AG2R qui m’a permis de passer manager et de manière générale qui a permis à la structure d’évoluer en devenant éditeur de logiciels (https://www.cgi.fr/fr-fr/it-modernisation360/it-toolbox).

Tu as passé 7 ans à Lille et ensuite direction Laval ?

C’est bien ça. Lactalis était un de nos clients chez qui j’allais régulièrement. J’ai vraiment aimé l’ambiance au siège et le challenge que proposait le groupe était de taille. Les différents échanges ont abouti sur une proposition que j’ai acceptée en 2017.

Un challenge de taille ? En quoi il consistait ?

Lactalis est le leader mondial dans les produits laitiers et possède une grande quantité d’entreprises. Le plus difficile pour les salariés d’une entreprise qui se fait racheter c’est bien souvent d’assimiler une nouvelle culture et tous les changements qui l’entourent. Pour faciliter l’intégration des employés au groupe, Lactalis a toujours eu la politique de préserver l’authenticité des produits, les habitudes des salariés et donc leurs outils. Je parlais de jungle tout à l’heure, on y était clairement.

Donc ta mission a consisté à apporter de la structure dans tout ça ?

Oui la première année il a fallu faire le tri entre les applications obsolètes et celle utilisées au quotidien par les 80 000 personnes du groupe puis il a fallu poser les prémices de la nouvelle structure avec les grands processus d’architecture. La deuxième année a consisté à recentraliser les systèmes et mettre en place une gouvernance pour organiser le travail avec l’ensemble des acteurs. Il a également fallu choisir un prestataire suffisamment solide pour assumer l’ensemble des projets. Enfin la troisième année fut consacrée au lead d’un projet de traçabilité des produits sur des technologies BigData & BlockChain (stockage et échange d’informations de manière sécurisée) et à participer à la mise en œuvre d’un ERP Corporate.

C’est un projet énorme, qu’est ce qui t’a donné envie de rejoindre ADX ?

Je n’étais pas en recherche active mais j’étais intéressé par le format PME que je trouve stimulant grâce à son circuit de décision court. C’est vrai qu’on ne parle pas du tout des mêmes budgets mais l’agilité d’une PME me séduisait. Les projets sont moins entravés par l’inertie imposée par la taille d’un groupe comme Lactalis. Quand Charles m’a présenté le projet Odyssée j’ai tout de suite matché sur la démarche, l’enjeu et les technologies. La qualité des outils retenus est celle que je j’aurais choisi. Pour le coup ça m’a grandement rassuré sur la vision de Charles et Odyssée est tout aussi important pour ADX que pouvait l’être la refonte de la structure informatique chez Lactalis.

Très bien, tu as un dernier mot a ajouter ?

[sourire] Oui, s’il y a des fans de jeux vidéo chez ADX, je serais ravi d’organiser des LAN sur l’heure du déjeuner !

[rire] ça nous fera une bonne base de conversation alors. Merci Rémy, nous te souhaitons une excellente réussite dans tes missions.

Avec plaisir et Merci à vous pour votre accueil

Un mot sur l'auteur

Autres articles de l'auteur
ELODIE VANIER
ELODIE VANIER

Rendre le diagnostic immobilier clair et facile c’est le défi quotidien du service communication d’Allodiagnostic ! Pour cela, nous travaillons constamment sur l’amélioration de notre service client, la lisibilité de nos rapports de diagnostics et vous proposons chaque semaine des articles liés aux actualités. Amiante, DPE, loi Carrez, surface habitable, électricité, plomb, ERNMT, gaz, termites… Suivez-nous ici et sur les réseaux sociaux pour devenir un fin connaisseur du diagnostic immobilier.

Soyez le premier à commenter cet article...

Laisser un commentaire

Pour rafraichir le captcha cliquez dessus.

Newsletter

Suivez-nous !

Articles les plus lus

Bénéficiez de 5€ de réduction avec le code DIAG